News: France les entreprises jouent le jeu

France Le d?cret instaurant l’interdiction de fumer sur les lieux de travail est bien respect? et accept?. Mais ses b?n?fices sur la sant? et la consommation de cigarettes sont nuls.

Des destinations fumeurs friendly

Le jeudi 19 juin 2008
Marie-Julie Gagnon
La Presse
Collaboration sp?ciale
On conna?t le tourisme solidaire, le tourisme m?dical et le tourisme religieux. ? ces march?s s’ajoute d?sormais le tourisme… pour fumeurs! Devant le nombre croissant de pays qui interdisent la cigarette dans les lieux publics, certains irr?ductibles du tabac choisissent leurs destinations vacances en fonction de la libert? dont ils disposeront pour griller leurs cigarettes.
En novembre 2007, Forbes a dress? le palmar?s des ?meilleures villes pour fumeurs? aux ?tats-Unis. C’est Saint Louis, au Missouri, o? 29 % des gens fument, qui se classe en premi?re position de la liste.
Du c?t? de l’Europe, la Belgique figure parmi les plus agr?ables ? visiter pour les voyageurs pro-tabac. ?La France, jadis paradis des fumeurs, est aujourd’hui devenue infernale, rapporte The Guardian. Et cela vaut aussi pour l’Irlande, la Scandinavie et pour 90 % de l’Allemagne. Le 1er juillet, on ne pourra plus fumer non plus dans les lieux publics des Pays-Bas. Heureusement, il reste encore la Belgique.?
L’Espagne fait ?galement partie des lieux de pr?dilection des touristes fumeurs, tout comme l’Autriche, la Suisse et l’Europe centrale et de l’Est.
Le journal anglais fait par ailleurs mention de la Smokers International Airways (SMINTair), ?la plus luxueuse compagnie d’aviation au monde?, sur laquelle planche l’ancien courtier allemand Alexander W. Schoppmann depuis 2005. ?SMINTair ram?ne la libert? de fumer dans tous les si?ges?, annonce en grande pompe le site web de la compagnie, dont les avions n’ont toujours pas quitt? le sol ? cause des l?gislations des diff?rents pays.
Au Japon, o? plus de la moiti? des hommes adultes fument, une des plus grosses agences de voyages propose un forfait en Europe con?u sur mesure pour les accros de la nicotine. Par ailleurs, au cours de l’?t? 2007, le gouvernement hawaiien a lanc? la campagne de publicit? Smoking with Aloha pour attirer les fumeurs japonais. ?Aloha? signifie ?bienvenue?, mais peut aussi se traduire par ?souffle de vie? dans ce contexte. ? la suite de l’entr?e en vigueur de nouvelles lois emp?chant les fumeurs de boucaner dans les lieux publics en 2006, on y avait constat? une diminution de touristes nippons, qui repr?sentaient jusqu’alors pr?s du cinqui?me des visiteurs. Pour appuyer la campagne, 40 000 cendriers portatifs orn?s d’une fleur et portant l’inscription Keep Hawaii Clean ont ?t? offerts aux visiteurs du pays du Soleil levant.
Fum?e sans feu?
Sur l’internet, Action on Smoking and Health (ASH) permet de se tenir au courant des derniers d?veloppements li?s ? la consommation de la cigarette dans les lieux publics de chaque pays. The Smokers Club publie pour sa part autant des nouvelles touchant les lois des quatre coins du monde que des mod?les de lettres ? envoyer aux dirigeants des grandes cha?nes d’h?tels pour signifier son d?saccord avec leurs nouvelles politiques anti-tabac. Une section du site est consacr?e au voyage.
Une nouvelle forme de tourisme serait-elle en train de se dessiner? Pas forc?ment, croient les experts interview?s par La Presse. Au R?seau de veille de tourisme, personne n’a entendu parler de forfaits pour fumeurs qui seraient vendus au Qu?bec. Les analystes croient ?galement que ce march? de niche restera marginal sur la sc?ne internationale. ?Pour les tr?s grands fumeurs, l’interdiction de fumer peut devenir un objet de m?contentement, admet Paul Arsenault, directeur du R?seau de veille de la chaire de tourisme de Transat de l’ESG de l’UQAM, mais je me demande si, ? l’inverse, miser sur une mauvaise habitude pour en faire la promotion comme l’a fait Hawaii ne va pas faire fuir les non-fumeurs, qui sont plus nombreux au bout du compte.?
Fr?d?ric Dimanche, professeur et directeur du Centre de management du tourisme ? la CERAM Business School Nice, en France, abonde dans le m?me sens. ?Je sous-estime sans doute la puissance de la tribu des fumeurs – il s’agit bien d’un exemple de ?tribal marketing? -, mais j’ai du mal ? croire que cette tendance puisse s’affirmer. Peut-?tre n’est-ce qu’un ?cran de fum?e??


Here are the addresses of some?French protesters to contact:
BERTECOURT-LES-DAMES : Bar l’H?tel de Ville
Dominique Morel
18 r Eug?ne Letocart 80850 BERTEAUCOURT LES DAMES
Tel: 03-22-52-95-39
Mail : alexia_morel_86@hotmail.com
?
CAYEUX SUR MER : Bar-tabac-loto Le Maritime
Rose Martin
1 rue Anatole Mopin
80410 Cayeux sur mer
Tel:03-22-26-60-04
mail : martins-rosa@orange.fr
?
?
HERRLISHEIM – BAR PMU Au Grenadier
Fritz Bernard
4, rue de la haute Vienne
67850 HERRLISHEIM
Tel: 03-88-96-79-26
http://augrenadier.site.voila.fr
mail : bernard.fritz@hotmail.fr
LE DRESNY – Bar-tabac L’escale de la Fontaine
Jo?l Lailler (hunger striker)
6, Place de l’?glise
44630 Le Dresny
LYON : Caf? 203
Christophe Cedat (non smoker)
9 rue Garet
69001 Lyon
Tel: 04-78-28-66-65
Tel: 06-09-66-03-28
mail : delitdopinion@wanadoo.fr
Exposition de ses photographies de cendriers du 27 janvier au 12 f?vrier 2008.
Galerie Doxart Quai Rambaud
69002 Lyon, quartier Perrache
?
?
MAILLET : Auberge de la Boh?me
Jacques Martinat : (hunger striker)
Le Bourg
03190 Maillet
Tel: 04-70-06-75-07
mail : aubergedelaboheme@wanadoo.fr
?
?
MONCHY BRETON : Le Tartous
Fabienne Bo?te
Carrefour Marie Grouette
62127 Monchy Breton
Tel: 03-21-03-16-19
mail : tartous.compagnie@orange.fr
P?RIGUEUX : Le Lutetia
M. Deleporte
4 place Maurois
24000 P?rigueux
05-53-09-24-23
QUIBERON : Le Royal
Thi?bart Daniel (also a big wheel in the tobacconists association)
56170 QUIBERON
Tel: 02 97 30 46 21
mail : daniel.thiebart@wanadoo.fr
?
?
TREMERY : Euro bar tabac presse
Tony Obina
34 Grande rue
57300 Tremery
Tel: 03-87-73-09-70
mail : eurobar@orange.fr
?
VILLEFRANQUE : Bar tabac Villefranque
Jean-Fran?ois Larramendy
64990 Villefranque
Tel: 05-59-44-91-89
mail : branlio@wanadoo.fr
——————————————–

In a nutshell, people in France mostly comply with the ban (which does not – yet – apply to restaurants and bars), but the results on public health are nil (no reduction whatsoever in tobacco-related diseases).?
This is probably because statistics in France are more reliable than in Italy or Ireland, where they somehow mixed-up baseline and statistical average.? In addition, people in France buy as many cigarettes as ever, and if you add the (huge) amount of tobacco smuggling in border areas, it probably means that people actually smoke MORE.
Let us wait until they try to ban smoking in restaurants:? Either the Government relents, which makes political sense and allows restaurants to decide whether or not they will continue to allow smoking, or they go ahead with the ban, and the catering sector will suffer massive losses – more difficult to conceal in France than in some other countries.
Bottom line:? The issue is no longer public health, but simply demonstrating the bullying capacity of the anti-smoking lobby.
– A Newsletter Reader

————————————–

Tabac : les entreprises jouent le jeu

DELPHINE CHAYET.
Publi? le 24 octobre 2007

Le d?cret instaurant l’interdiction de fumer sur les lieux de travail est bien respect? et accept?. Mais ses b?n?fices sur la sant? et la consommation de cigarettes sont nuls.

L’AIR est plus pur dans les entreprises fran?aises, depuis le 1er f?vrier 2006. Alors que le d?cret instaurant l’interdiction totale de fumer doit bient?t s’appliquer dans les caf?s, h?tels, restaurants et bo?tes de nuit, l’Office fran?ais du tabagisme (OFT) r?v?le les b?n?fices enregistr?s sur les lieux de travail d?j? concern?s.

Selon une ?tude men?e en septembre par des m?decins du travail, 25,5 % des salari?s se disent encore expos?s ? la fum?e de cigarette. Ils ?taient deux fois plus nombreux dans ce cas en janvier dernier. Le taux de particules fines relev? dans l’air est par ailleurs sup?rieur au seuil recommand? par l’OMS dans 2,8 % des soci?t?s – contre 16 % en janvier.

? La r?volution a bien eu lieu, se r?jouit le Pr Bertrand Dautzenberg, pr?sident de l’OFT, qui veille au respect du texte. Le d?cret est globalement tr?s bien respect? et accept?, m?me s’il faut encore d?nouer quelques conflits. Les petites entreprises notamment ne s’?taient pas assez pr?par?es. ? Parfois, l’interdiction est contourn?e : 20 % des internats ont ainsi am?nag? des espaces fumeurs hors la loi dans leurs cours ou jardins pour ?viter d’envoyer les mineurs dans la rue.

? Bannir la cigarette n’a pas incit? les fumeurs ? arr?ter ?

R?cemment, l’OFT est encore intervenu dans un lyc?e parisien pour rappeler la loi ? trois enseignants qui s’ent?taient ? fumer dans la salle des profs, malgr? les protestations du proviseur. ? Le rectorat nous a appel?s pour ?viter leur mise ? pied ?, souligne l’association.

Si le d?cret est bien appliqu?, ses b?n?fices sur la sant? sont nuls. En France, le nombre d’infarctus et d’accidents vasculaires c?r?braux chez les moins de 65 ans est rest? stable, contrairement ? l’Irlande, l’Italie ou l’?cosse qui avaient connu des baisses spectaculaires apr?s le durcissement de leur r?glementation. M?me stagnation des tentatives de sevrage – ventes de substituts nicotiniques et appels ? Tabac info service – et de la consommation de tabac. ? Le fait de bannir la cigarette de l’entreprise n’a pas incit? les fumeurs ? arr?ter comme nous l’avions pr?vu ?, est oblig? de constater le Pr Dautzenberg, qui esp?re mieux apr?s la transformation des caf?s et des restaurants en zone int?gralement non fumeur.

? deux mois de ce grand basculement, les associations antitabac se pr?parent activement. La semaine prochaine, elles pr?senteront un kit juridique ?labor? avec les principaux syndicats professionnels de l’h?tellerie-restauration.

Les buralistes continuent de leur c?t? ? r?clamer des am?nagements et ont pr?vu de manifester fin novembre. La promesse d’une ? application souple ? du d?cret, faite d?but octobre par le ministre du Budget, ?ric Woerth, lors de leur congr?s, avait de quoi inqui?ter les associations. Mais le ministre de la Sant?, Roselyne Bachelot, que son entourage dit ? tr?s engag?e ?, les a re?ues pour les rassurer.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*